• Accueil
  • Blog
  • Presse
  • A Port de Bouc, le paradis culinaire des époux Paez (La Provence 24 février 2013)

Ils fabriquent des produits aux saveurs des calanques (La Provence 5 août 2011)

Article paru dans le journal La Provence du vendredi 5 août 2011 sous le titre "Ils fabriquent des produits aux saveurs des calanques".

La célèbre entreprise port-de-boucaine ʺComptoir des produits de la merʺ plus familièrement appelée du nom de sa marque ʺLou Mujouʺ, change de mains.
Lucie et Frédéric Paez, un jeune couple stéphanois installé depuis quelques mois à Port- de-Bouc a fait l’acquisition, il y a un peu plus de deux mois, de cette société située anse Aubran, quai des sardiniers.

Partenaire depuis toujours de l’Office de Tourisme de la ville, de nombreux touristes et habitants ont souvent dégusté, après des promenades en bateau ou des balades dans la ville, leurs produits bien de chez nous : poutargue, melet, anchoïade, tarama, brandades...
Bref, que du bon.

La Provence 5 Aout 2011Pour l’amour des plats régionaux 

ʺDiverses pérégrinations culinaires, expliquent Frédéric et Lucie, nous ont amenés à la découverte de la poutargue. En rencontrant les propriétaires de ʺLou Mujouʺ, ajoute Frédéric nous avons trouvés ce que nous cherchions ; un produit de terroir qui raconte une histoire. Nous sommes tombés amoureux du coin de ses plats régionaux et nous y sommes restés.ʺ
Depuis le 20 mai dans cette petite entreprise de 4 salariés, ce sont eux qui vous accueillent au comptoir, avec Esteban, leur petit garçon de 6 mois.
Le jeune couple a déjà une idée précise sur ce qu’il souhaite développer ou inventer.

ʺNous ne voulons pas être dans un concept ʺusineʺ mais travailler en laboratoire artisanal. Par exemple, à la demande de clients qui connaissent la fabrication du melet traditionnel présenté en morceaux au lieu de crème, je propose déjà sur commande ce produit.

Nous travaillions avec un pisciculteur bio qui nous fournit des œufs et des filets de ʺtruite arc-en-cielʺ. Nous fumons les filets nous-mêmes au bois de hêtre, ils seront disponibles seulement sur commande.ʺ
Comme ils ont décidé de s’adapter aux goûts de la clientèle, ils prévoient de commercialiser de nouveaux produits de la mer, comme ceux à base de notre fameuse sardine.